top of page

La vie musicale de Jean-Pierre Poulin dans les grandes lignes.

Dernière mise à jour : 17 mars

Bonjour Jean-Pierre, vous êtes artiste, musicien, compositeur...

Êtes-vous un génie ? Dans une vidéo consultée sur Internet à propos de vous, j’ai noté différents commentaires et notamment celui-ci : “Cet homme est un génie. Son ouvrage sur la modulation des gammes est un chef-d’œuvre”.



Je dirais plutôt que je suis quelqu'un d'original, mais dans le bon sens du terme. Si vous souhaitez me définir, vous pouvez dire que je suis un musicien multi-instrumentiste, chanteur, explorateur, pédagogue. Et même anti-pédagogue avec la Slow Musique !


Vous me faites penser à cette chanson que j’aime beaucoup de Charles Aznavour : "Les Comédiens". Vous êtes un comédien, un musicien et aussi un magicien. À quand remonte cette passion ?


Magicien je ne pense pas... Cependant oui, je suis comédien car j'aime bien glisser des « gags surprises » dans mes spectacles. Cette "coutume" des gags a commencé en 1988 au cours des soirées de guitare picking dans les crêperies et pizzérias (activité commencée en 1983). La musique ça remonte à 1969 avec la flûte à bec, la clarinette, le solfège, j'étais en cm2.

La guitare et le chant en autodidacte ça remonte à 1974, j'étais en classe de troisième. Je participe à mon premier groupe de rock en 1975 en tant que guitariste soliste/chanteur.

En 1976 je me mets au piano Boogie Woogie en autodidacte, j'étais alors en seconde à Tours. L’année suivante c'est la guitare folk en autodidacte, toujours en seconde que j'ai redoublé à Paul-Louis Courier après m'être fait virer du lycée Descartes... En 1978, l’harmonica blues en autodidacte. En 1979 (je n'ai pas eu mon bac) je débute mes premiers bals musette et variété en tant que guitariste ou bassiste, c'est à cette dure école que j'ai développé ma capacité à trouver quasi instantanément (oui, je veux bien admettre que là ça fait "magicien") les bons accords pour accompagner un autre musicien. En 1996 j'enregistre mon premier CD avec Mondo Nova : deux titres sur l'Économie Distributive (et oui, il n'y a pas que la musique dans la vie !).

À partir de 2003 je me passionne pour la musique microtonale (j'ai actuellement 15 guitares et 4 flûtes absolument introuvables dans le commerce). Depuis 2014 je monte des petits clips sur YouTube avec les moyens du bord, j'en ai aujourd'hui 94 et

même si certains dépassent les 6000 vues je fais ça pour m'amuser : je ne gagne pas d'argent et je ne suis pas un "influenceur"...

En 2015 je rédige un article sur la flûte dans le Blues, pour la revue Blues Magazine.


Vous enseignez la guitare ?


Oui, depuis le premier janvier 1980, c'est d'ailleurs mon métier, en profession libérale. Depuis 2009 j'organise aussi des stages d'improvisation pour tous instruments : 10 ans plus tôt j'avais édité à compte d'auteur une "encyclopédie des gammes musicales", qui a eu de bonnes critiques dans la presse spécialisée francophone (Guitare magazine, Trad magazine, Keyboards magazine, Guitarist magazine, Celtics magazine, Guitare Part magazine) et aussi "La Nouvelle République" de l'Indre et Loire et du Loir et Cher.

Je donne aussi très occasionnellement des cours de batterie, claviers, saxo alto, clarinette, harmonica diatonique, flûte, accordéon : mais seulement à des gens que je connais et qui me le demandent, je ne fais aucune pub pour ça !


Vous ne souhaitez pas que l’on dise de vous que vous êtes un génie, mais vous êtes

impressionnant par votre savoir et vous êtes également inventeur !


Effectivement, en 2002 j'ai inventé un système d'altérateurs pour flûte, qui permet d'accorder chaque trou individuellement. En 2011 j'ai inventé un disque rotatif "trois en un", pour mieux visualiser les échelles, les modes et les gammes. En 2013 j'ai inventé une flûte à 2 trous, sorte d'hybride entre la flûte harmonique et le galoubet. En 2014 j'ai inventé un bec coulissant : l'équivalent pour la flûte de la tirette de l'harmonica chromatique, mais aussi du joystick du synthétiseur et de la tige vibrato de la guitare électrique. Et aussi une technique spéciale à la main droite pour jouer de la guitare slide en accordage standard. En 2021 j'ai inventé des nouveaux accordages pour guitare qui ne nécessitent pas que l'on change de doigté (contrairement aux "open tunings" traditionnels).


Dans votre site Internet je constate que votre aventure musicale est inépuisable et se poursuit ces dernières années avec la réalisation de spectacles (la Flûte Endiablée), le nouveau concept d'accordage, un nouveau CD, une chorale le dimanche matin et des ateliers de découverte de la musique tous les vendredis soir ! Des ateliers gratuits ?


Exactement, le vendredi soir c'est Slow Musique gratuite, chez moi à Tours Nord. La chorale les dimanches matin au jardin des Prébendes c'est aussi gratuit. Le duo "La Flûte Endiablée" c'est pour faire vivre la flûte à altérateurs. Sur les 4 morceaux du CD "Le Rock la Joie" j'ai invité les copains musiciens de mon groupe de rock, plus une artiste peintre et des petits élèves pour les chœurs.

J’ai aussi bien aimé le nom de votre association "Rencontres et Échanges Professionnels", c’est pas mal pour faire connaissance et cela résume mon intérêt, ma passion. Les rencontres sont toujours intéressantes, nous sommes tous uniques et avons beaucoup à apprendre les uns des autres. Nous ne nous rencontrons pas assez, la musique est un bon moyen de se rapprocher. J'espère à l'avenir faire encore plus connaître la Slow Musique ! Merci, Stéphane, d’être venu la "tester".


C’est moi qui vous remercie, Jean-Pierre, la participation à votre atelier d’initiation et

de découverte du vendredi était passionnante et étonnante. Accepteriez d’animer une petite conférence pour nous raconter l’histoire de votre passion le 28 mars

prochain ?


Avec plaisir, et si vous souhaitez en savoir plus ou vous inscrire dès aujourd’hui à mon atelier du vendredi ou encore avoir plus d’informations à propos de mes cours, n’hésitez pas à consulter mon site Internet. Vous y trouverez des informations utiles et toutes mes coordonnées.

Merci Jean-Pierre, rendez-vous le jeudi 28 mars à la Tonnelle. L'entrée est libre, aussi soyez tous les bienvenus.

121 vues0 commentaire

Comentarios


RéP accompagne gratuitement les entrepreneurs, les artisans et les commerçants.
bottom of page